Diagnosi preimpianto (DPI)

  • Vernehmlassung Fortpflanzungsmedizinverordnung (FMedV)
    Die Kommission für Bioethik hat an der Vernehmlassung zur revidierten Fortpflanzungsmedizinverordnung (FMedV) teilgenommen. Hier kann die Vernehmlassungsantwort heruntergeladen werden:
  • Conséquences négatives pour la protection de la vie humaine
    Le oui du peuple suisse à la Loi sur la procréation médicalement assistée (LPAM) a des conséquences que nous regrettons. Cette loi compromet la protection intégrale de l’être humain depuis son début jusqu’à sa fin, depuis la conception jusqu’à la mort naturelle. Les évêques suisses regrettent notamment l’introduction élargie du diagnostic préimplantatoire (DPI).
  • Arzt und Ethiker zur PID-Abstimmung: «Wir driften in Richtung Eugenik»
    Interview von kath.ch mit Thierry Collaud vom 5. Juni 2016
  • In nome della dignità umana, no alla diagnosi preimpianto
    La Commissione di bioetica della Conferenza dei vescovi svizzeri rifiuta la modifica della Legge sulla medicina della procreazione che intende fissare le condizioni dell’introduzione della diagnosi preimpianto in Svizzera.
  • Oui à l’être humain, non au diagnostic préimplantatoire
    Nous publions ci-dessous une partie du communiqué de presse de la Conférence des évêques suisses (10.03.2016) suite à leur 311e assemblée ordinaire et qui concerne la bioéthique :
  • Référendum contre la Loi sur la procréation médicalement assistée
    Le 14 juin 2015, le peuple suisse a accepté la modification de la Constitution par laquelle le DPI est admis en principe. C’est dans la Loi sur la procréation médicalement assistée (LPMA) que les détails de l’introduction du DPI sont réglés. Le parlement a adopté les modifications dans la LPMA […]
  • Le oui au DPI a des conséquences négatives
    Prise de position sur le résultat de la votation populaire sur la modification de la Constitution concernant la procréation médicalement assistée La Conférence des évêques suisses attire l’attention sur les conséquences négatives qui résultent du oui du peuple suisse à la modification de la Constitution concernant la procréation médicalement assistée. […]
  • No alla diagnosi pre impianto, sì alla vita umana
    I vescovi svizzeri rifiutano la modifica della Costituzione in vista dell’autorizzazione della diagnosi pre impianto (DPI).
  • Accueillir la vie dans le cadre du bien commun
    Le refus du bricolage procréatique proposé par la Commission nationale d’éthique Réaction de la Commission de bioéthique de la Conférence des évêques suisses à la prise de position de la Commission nationale d’éthique « La procréation médicalement assistée. Considérations éthiques et propositions pour l’avenir ». La commission nationale d’éthique (CNE) a […]
  • Autorizzazione della diagnosi preimpianto : rischio di sbandata
    Chi può scegliere, selezionare ed eliminare degli embrioni in un laboratorio medico? E’ con inquietudine che la Commissione di bioetica della CVS reagisce alla decisione della Commissione della scienza, dell’educazione e della cultura del Consiglio degli Stati (CSEC-E) di entrare in materia a proposito dell’autorizzazione della diagnosi preimpianto (DPI).
  • Curare, sì; eliminare, no
    La CVS  rifiuta l’autorizzazione alla diagnosi preimpianto (DPI). Essa ha espresso la propria opinione in una presa di posizione indirizzata al Consiglio federale a proposito della modifica della Costituzione federale e della Legge sulla procreazione medicalmente assistita. L’uso della DPI, che ha quale scopo l’eliminazione degli embrioni malati, non è compatibile con il principio della dignità umana, ancorati nella Costituzione. La DPI implica delle ricerche genetiche che decideranno se un embrione prodotto tramite la fecondazione in vitro sarà impiantato nell’utero o no.
  • Prise de position sur le diagnostic préimplantatoire
    Prise de position de la CES au sujet de la modification de l’art. 119 de la Constitution fédérale et de la loi sur la procréation médicalement assistée, 27 septembre 2011.